Qui sommes-nous ?

Le Réseau de prise en charge des extrémismes et des radicalismes violents, créé par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en janvier 2016, propose aux citoyens et aux professionnels une aide et un soutien en matière de prévention de toute forme d’extrémisme ou de radicalisme violent.  

Deux services spécifiques composent ce dispositif :

  • Le CREA (Centre de ressources et d'appui du Réseau).
  • Le CAPREV (Centre d'Aide et de Prise en charge de toute personne concernée par les Extrémismes et Radicalismes Violents) ;

Le Réseau inclut également :

  • Le Service des équipes mobiles de l’Enseignement obligatoire, qui intervient à la demande et en appui aux directeurs d’école ou de centres PMS, en cas de problème lié à des phénomènes d’extrémisme et de radicalisme violent ;
  • Les référents radicalisme désignés au sein des administrations générales du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Aide à la jeunesse, Maisons de justice, Enseignement, Culture, sport), pour apporter des réponses adéquates aux acteurs de leur secteur.

Le Réseau est coordonné par le référent radicalisme de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Olivier Plasman. 

Comment nous contacter ? 

Le Réseau est accessible via un numéro d’appel gratuit (0800 111 72), les jours ouvrables de 8h à 18h.

Ce numéro constitue le point d’entrée unique de la Fédération Wallonie-Bruxelles en matière de prévention des extrémismes et radicalismes violents. Les personnes qui s’adressent à ce numéro vert sont mises en contact avec le collaborateur ou le service adapté pour une prise en charge individuelle (accompagnement psycho-social et juridique) ou pour une aide à une collectivité (service ou opérateur culturel, sportif, écoles, etc.) via une intervention, une formation, la mise à disposition d’outils et de ressources diverses.  

    Consulter le bilan 2017 du Réseau.