Rien à faire, rien à perdre

« Rien à faire, rien à perdre » est un projet de recueil de récits de vie, présentés sous la forme de capsules vidéo. Elles reprennent le témoignage de jeunes Belges qui ont eu pour projet de rejoindre des mouvements islamistes radicaux en Syrie et en Irak. Le portrait de proches et de membres de familles concernées (sœur, mère, père, enseignante, etc.) apporte également un éclairage sur les conséquences de ces engagements. Ce projet a été conçu et mis en oeuvre par Isabelle Seret, formatrice et intervenante en récit de vie et sociologie clinique. 

Les capsules sont accompagnées d’un dossier pédagogique rédigé par Anne-Marie Impe, journaliste indépendante et formatrice, à la demande du Centre de Ressources et d'Appui du Réseau de prise en charge des extrémismes et des radicalismes violents de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

RAFRAP vous propose plusieurs supports à partir desquels développer un projet de prévention avec un groupe :

  • Des capsules vidéo avec les témoignages de jeunes Belges, filles et garçons, ainsi que de membres de familles concernées, qui reviennent sur leur expérience. La transcription de leurs récits de vie est également disponible sur demande, avec des pistes de réflexion pour amorcer la discussion.
  • Un dossier pédagogique, composé de cinq fiches thématiques, accompagnées de propositions d’activités à caractère pédagogique.

À la demande des enseignants, des animations en classe sont organisées gratuitement par la Fédération Wallonie-Bruxelles.  L'asbl S.A.V.E. Belgium (Society Against Violent Extremism) et l'asbl C.N.A.P.D. (Coordination Nationale d'Action pour la Paix et la Démocratie) mobilisent les capsules vidéo du projet RAFRAP pour des ateliers destinés aux élèves. Pour toute information: extremismes-violents(at)cfwb.be.

Une circulaire détaille les objectifs des ateliers.  

 

Note de présentation du projet (historique et méthodologie).

Ce projet est soutenu par:

La Commune de Schaerbeek, l'asbl S.A.V.E. Belgium, la Fondation Roi Baudouin, l’asbl BRAVVO, la Loterie Nationale, le Délégué général aux droits de l’enfant de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le projet PRACTICIES, le GSARA, le Réseau international de sociologie clinique.